Cerveaux et … cervelles ?

Mise-à-jour du 18 mars 2018 :  « Today, 15 March 2018, the authors of the research reported below have alerted us to a major correction to their analyses: read their full correction. In short, the sex differences in regional brain volumes in one-month-old infants were no longer statistically significant after controlling for sex differences in total brain volume. Much of our discussion below is now nullified because it pertained to results that were not in fact obtained.« 

 

Vous avez toujours pensé que le cerveau d’un homme était identique à celui d’une femme ? C’est pour vous un fait acquis qu’aucune personne censée n’imaginerait contester. Et que ceux qui refusent cette identité ne sont que d’horribles mâles sexistes cherchant à rabaisser les capacités intellectuelles des femmes pour mieux assoir leur domination ?

Et bien, détrompez-vous. Les scientifiques savent depuis longtemps déjà qu’ils existent des différences anatomiques substantielles entre les encéphales des deux sexes. Les féministes irrationalistes se sont empressés d’attribuer ces différences à la culture, plus précisément au patriarcat, dont l’influence tout au long de l’enfance, de l’adolescence et de la vie adulte des femmes, provoquerait la réduction irrémédiable du thalamus et du putamen féminins, alors que, toujours selon elles, hommes et femmes étaient dotés d’un cerveau identique à la naissance. Peut-être ont-elles raison ?

De nouvelles observations réalisées sur des bébés d’un mois montrent aujourd’hui sans ambigüité qu’elles avaient tort : les mêmes différences entre cerveaux féminins et masculins sont déjà présentes 30 jours après la naissance. Ce n’est donc pas le patriarcat qui est la source de ces différences.

Sex differences in human brain structure are already apparent at one month of age  (article de la British Psychology Society)

Bien entendu, l’article n’aborde que les différences anatomiques, ce qui est déjà beaucoup. Il ne dit rien sur d’autres types de différences éventuelles, notamment physiologiques et psychologiques. Mais ceci est une autre histoire.

Publicités

3 réflexions sur “Cerveaux et … cervelles ?

  1. You didn’t understand the article, dude. The authors clearly say no conclusion can be made about the behaviours and the capabilities of the the two genders based on this findings, and the findings do not reject the role of cultural and social conditioning in the evolution of the brain afterwards. You just got it all wrong, it seems.

    J'aime

    1. Not only did I not draw any conclusion about behaviors and capabilities but I made clear that the article says nothing about physiology nor behavior (« Bien entendu, l’article n’aborde que les différences anatomiques, ce qui est déjà beaucoup. Il ne dit rien sur d’autres types de différences éventuelles, notamment physiologiques et psychologiques »).
      I said anatomical differences within brains of one month old babies of both gender cannot be due to patriarchy.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s